Un peu de lecture – 3 romans de David Foenkinos

Il n’est jamais trop tard pour bien faire ^^ c’est donc avec un «  » »léger » » » retard que j’ai découvert l’auteur David Foenkinos. Très chouette auteur qui nous propose de jolies histoires pleine de bons sentiments sans non plus tomber dans la niaiserie et agrémentées d’un humour léger et de scènes touchantes. 

Comme ça m’a bien plu dès le 1er livre, j’en ai lu deux autres dans la foulée. Je vous propose de rapidement vous présenter : « Le mystère Henri Pick », « La délicatesse » et « Les souvenirs ».

 

Le Mystère Henri Pick

David Foenkinos "Le Mystère Henri Pick"Quatrième de couverture : C’est en Bretagne, dans une petite bibliothèque recueillant les manuscrits refusés par les éditeurs, qu’une jeune éditrice découvre ce qu’elle estime être un chef-d’oeuvre, signé par un certain Henri Pick mort deux ans auparavant. Selon sa veuve, il n’a jamais lu un livre ni écrit autre chose que des listes de courses… Aurait-il eu une vie secrète? Auréolé de ce mystère, le livre de Pick aura des conséquences étonnantes sur le monde littéraire.

On suit donc l’espèce d’enquête que mène cette jeune éditrice et son fiancé pour découvrir qui était vraiment Henri Pick et est-ce bien lui qui a écrit ce futur roman à succès. Un autre éditeur n’y croit pas une seconde et décide de mener sa propre enquête.
Que de vies bousculées par cette étonnante découverte 🙂 

 

La délicatesse

David Foenkinos "La Délicatesse"Quatrième de couverture : François pensa : si elle commande un déca, je me lève et je m’en vais. C’est la boisson la moins conviviale qui soit. Un thé, ce n’est guère mieux. On sent qu’on va passer des dimanches après-midi à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Finalement, il se dit qu’un jus ça serait bien. Oui, un jus, c’est sympathique. C’est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus ? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l’orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye ou la goyave, ça fait peur. Le jus d’abricot, ça serait parfait. Si elle choisit ça, je l’épouse… – Je vais prendre un jus… Un jus d’abricot, je crois, répondit Nathalie. Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité.

Beaucoup d’amour dans ce roman ! Pas mal de tristesse aussi. Un titre fort bien approprié pour l’histoire de Nathalie qui est délicate à bien des égards. Mais difficile d’en dire plus sans vous en dévoiler trop sur le déroulement… Une histoire touchante et des personnes attachants ! 

 

Les souvenirs

David Foenkinos "Les Souvenirs" Quatrième de couverture : 
– C’est pour quoi ? me demanda le caissier. 
– Il y a huit ans, j’hésitais devant toutes les barres chocolatées. Je ne savais laquelle choisir. Et vous m’avez conseillé des Twix, parce qu’ils sont deux. 
– Ha bon ? Il y a huit ans ? Je ne m’en souviens pas. Vous voulez quoi ? Un autre Twix ?
– Non. C’est juste que j’ai ds problèmes en ce moment dans mon couple. alors, je voulais avoir votre avis. Je me suis dit que vous deviez être aussi doué avec les femmes. 

Les « aventures » d’un jeune homme un peu perdu entre le décès de son grand-père, ses parents en séparation ou pas ou plus, ses envies professionnelles, sa nouvelle romance et surtout la fugue de sa grand-mère… et au milieu de tout ça, les souvenirs heureux 🙂 D’ailleurs, entre chaque chapitre, un souvenir heureux de l’un des protagonistes.

Bref. De bons petits romans plein de légèreté pour quand vous avez envie de jolis sentiments et de douceur.
Et pour découvrir toutes les œuvres de David Foenkinos, rendez-vous sur le site des éditions Gallimard.

Bonne lecture ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *