Bullet journal pour les nuls

Deuxième, voir même troisième tentative de bullet journal ^^ vous vous demandez peut être pourquoi je m’accroche comme ça ?! C’est que ça a l’air tellement pratique, tellement utile et aussi tellement chouette à faire, donc j’ai voulu tenter une nouvelle fois. Et cette fois-ci, je m’en suis tenue aux essentiels et à la simplicité, en me disant que si vraiment j’accroche, on verra pour faire des pages plus élaborées plus tard. Mais d’abord maîtriser les bases ! C’est pourquoi je vous propose quelques trucs de base en mode « bullet journal pour les nuls » 😉 

Bullet journal pour les nuls

Photo by Estée Janssens on Unsplash

Table des matières / Index

La première chose à prévoir, c’est une table des matière / un index afin d’y répertorier ce qui se trouve où, et du coup, vous allez pouvoir organiser vos sujets comme bon vous semble vu que vous pourrez toujours le retrouver facilement. Je n’avais jamais capté avant qu’il fallait faire ça, du coup je ne comprenais pas bien comment organiser les pages, mais une fois qu’il y a ça, c’est déjà nettement plus simple. Plus besoin de se projeter dans la préparation d’une année entière,  ou d’anticiper toutes les pages dont vous aurez besoin ou pas, on peut faire les choses petit à petit et dans le désordre tant qu’on tient bien à jour la table des matières.

Les clés

Ensuite, on est censé faire les clés de lecture, c’est à dire les signes à mettre devant chaque entrée du journal pour signaler soit le statut des choses, soit leur nature, genre si c’est un rendez-vous, privé ou pro, si c’est en cours, fini ou reporté. Perso, j’ai créé cela, mais je ne l’utilise pas. Je trouve qu’à ce stade, ça complique plus qu’autre chose. Je verrai plus tard si je ressens la nécessité d’utiliser ce codage.

L’organisation de l’agenda

Bullet journal pour les nuls - févrierAprès, c’est parti ! Il y a différentes approches, du genre faire un calendrier avec la vue sur toute l’année, puis le calendrier du mois, puis de la semaine, puis par jour… perso, j’ai directement commencé avec le mois et j’ai mis une semaine sur 2 feuilles en vis-à-vis. Regardez un peu sur Pinterest ou Instagram ce qui vous parle le plus et recopiez une mise en page qui vous plaît. Et alors, j’ai’ préparé 2 mois à l’avance, ce qui est suffisant dans un premier temps. Ça permet de faire quelques tests sur les formats qui vous plaisent ou pas et ce qui fonctionne ou pas pour vous. J’ai fait un tableau Pinterest avec des exemples assez simples qui me plaisent bien 😉 

Le matériel pour commencer

Bullet journal pour les nuls - crayon et gomme

Photo by Giovanna Gomes on Unsplash

Et j’ai aussi compris que le matériel est vraiment important. Déjà il vous faut un bon crayon et une très bonne gomme, comme ça, plus de souci, vous pouvez facilement tracer et recommencer pour trouver l’organisation qui vous convient le mieux. Et alors, si comme moi, vous êtes assez bien nulle en dessin, on garde tout ça le plus simple possible. Et pour votre inspiration, il existe des tas de comptes et donc d’exemples de bullet journal minimaliste. Au début, recopier simplement ce qui vous plaît, il sera toujours temps plus tard, une fois à l’aise avec tout ça, de vous lancer dans vos propres créations. Une petite latte aussi, moi je trouve ça plus pratique qu’une grande, mais à vous de voir en fonction aussi de la taille de votre carnet. Quelques bics ou feutres de couleurs éventuellement, mais tester-les avant pour être sûre qu’ils ne transpercer pas votre papier ! 

Quelques trackers et listes

Au jour le jour, je me rends comptes que j’aime surtout les trackers et les listes. Bon j’utilise bien sûr aussi la partie agenda, ais les listes et trackers ça me permet vraiment de me vider la tête et de tout avoir dans un seul endroit. Par contre, j’ai vraiment besoin qu’il soit facilement accessible pour le remplir, donc il faudrait que je lui trouve une place pour le garder ouvert avec  les bics à porter de main pour prendre le réflexe de le remplir le soir !

Donc en fait, pour se mettre simplement au billet journal : 

  1. Faites une table des matières / un index, et garder 2, 3 pages vides pour avoir assez de place pour la compléter au fur et à mesure que vous rajouterez du contenu, 
  2. Zappez les clés dans un premier temps, sauf si vous en ressentez le besoin bien sûr,
  3. Armez vous d’un crayon et d’une bonne gomme avant de repasser au bic ou feutre que vous aurez testé au préalable, 
  4. Restez simple et minimaliste, recopier des idées pour vous familiariser, 
  5. Préparez au moins 2 mois à l’avance : agenda, trackers et listes, 
  6. Gardez votre bullet journal à porter de main pour pouvoir facilement le compléter dès que nécessaire.

A vous de jouer maintenant ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *