Acheter un appartement à Bruxelles – PART I

Hello hello,

Aujourd’hui, je voudrais vous partager comment j’ai finalement acheter un appartement.

Ça y est, j’ai passé le cap, I did it \o/, et ça n’a pas été de tout repos même si je dois reconnaître que tout s’est bien passé (et là, je touche bien bien du bois pour que ça continue comme ça !). Mais donc, bien qu’il n’y ait pas eu de souci particulier, cela reste une expérience éprouvante pour les nerfs (en tout cas les miens ont été mis à rude épreuve) et qui va monopoliser votre énergie et votre attention pendant un bon moment.

Alors, j’espère que ce retour sur mon expérience pourra vous aider au moins un peu.

acheter un appartement

Avant d’acheter, il faut…

… établir son budget

Car ça ne sert à rien d’aller visiter des choses impayables bien sûr ! Donc passez un petit coup de fil à votre banquier pour déterminer jusqu’à combien la banque vous suit et dans quelles conditions. Cela vous permettra également d’avoir une idée des frais de notaire et d’achat à économiser, ce qui est important à savoir également. Pour ça, rendez-vous sur notaire.be où en fonction du prix d’achat, vous pouvez calculer tous les frais qui vont vous tombez dessus.

Réfléchissez également sur la possibilité de travaux : quel budget pouvez-vous y consacrer et souhaitez-vous en faire ou préférez-vous acheter qqch de tout nickel où vous n’aurez éventuellement plus qu’à peindre ?

… déterminer quelques critères importants

faire une liste de critères

Photo by Cathryn Lavery on Unsplash

Quel quartier / quelle commune avez-vous envie d’habiter ?
A proximité de transports en commun ? Ou d’une autoroute ?
Est-ce que vous voulez impérativement 2 chambres ?
Une terrasse ? Un jardin ?
Une cuisine ouverte ?
Avec ou sans travaux ?
Etc…
Et surtout, déterminez ce qui est important ou pas, ce dont vous pourriez accepter de vous passer ou au contraire, pas du tout.

… visiter un max

Dans l’absolu, je pense qu’on sait tous plus ou moins ce qu’on veut quand on commence à chercher un appart, mais enchaîner les visites permet de se confronter à la réalité du terrain ; et ça c’est important. Perso, ça a vraiment été déterminant pour moi. Donc en fonction de votre budget et de vos critères, vous allez vous rendre compte si oui ou non, vous allez pouvoir vous payer quelque chose, où et comme vous voulez ; et peut-être faudra-t-il ajuster votre recherche.

Dans mon expérience, j’ai dû renoncer à acheter sur Ixelles car ça ne rentrait définitivement pas dans mon « équation » budget/surface/état général ; je pouvais éventuellement me payer un kot, mais perso, ça ne m’intéressait pas.
A force de visite, on a aussi une meilleure vue de ce qu’on peut éventuellement avoir pour son budget et du coup, quand on croise une bonne affaire on peut plus facilement la reconnaître.

Mais oui, il faut s’accrocher et prendre du temps à visiter. Ça vous découragera, vous penserez que c’est du temps perdu, mais pas du tout !! C’est toute une phase d’entraînement en fait pour atteindre votre objectif de trouver le meilleur appart pour vous.

Et puis, arrive la première offre

Et je vous souhaite que la première soit la bonne ! Mais bien sûr, ce n’est pas systématiquement gagné… Ce sera à vous de voir si vous avez envie d’un peu négocier ou pas ; ça c’est justement vos nombreuses visites qui vous donneront la mesure et s’il y a un peu de jeu ou pas.
Attention aussi que le vendeur peut vous prendre par surprise comme ça a été mon cas en vous lançant un « si vous me donnez le prix demandé, j’annule mes visites de demain et il est à vous ». Soyez donc prêts à répondre très vite.

En fonction de vos possibilités, il est même possible de signer une offre sur place si vous êtes 150% sûr de vous. Certains m’ont aussi parlé de faire des offres en black, du style, je vous glisse x mille € et vous me le gardez. Très naïvement, je n’imaginais même pas que cela se faisait, mais je pense en avoir fait les frais à un moment (un appart qui m’est très bizarrement passé sous le nez), donc autant savoir que ça existe ; même si moi je ne voulais pas rentrer là-dedans… c’est déjà assez compliqué comme ça et je pense que les intermédiaires se font déjà assez d’argent comme ça (pas déconner non plus quoi).

Si votre offre est acceptée, on rentre dans la phase des négociations avec les banques… à découvrir dans le prochain article 😉

Bonne chance dans vos recherches !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *