Voyage voyage… la Guadeloupe

Qu’est-ce qu’il y a de mieux que les vacances? hin, nan mais sérieux? bin, y a les vacances réussies dans de beaux endroits ^^ et des beaux endroits, il y en a un tas en Guadeloupe.
Rapide petite présentation géographico-coco; d’où que c’est la Guadeloupe (bin, on me l’a déjà demandé, alors je précise ;-)? C’est dans les Caraïbes, au début de cette chaîne d’îles bordées par la mer des Antilles à gauche et l’océan Atlantique à droite, et c’est la France en fait; pour être précise, un département d’Outre-mer français, donc on y parle français; mais aussi créole; et on paye en euros, pratique.
C’est en fait composé de 2 îles, séparées d’un petit bas de mer, à droite Grande-Terre et à gauche, Basse-Terre; le tout prenant un peu la forme d’un papillon. C’est aussi 3 petites îles : la Désirade, les Saintes et Marie-Galante.
Si vous voulez absolument tout tout tout savoir, rendez-vous sur la page Wikipédia dédiée à la Guadeloupe.

Oh toi, jolie Gwada!

Bon, forcément, c’est une île, donc on a droit au cocktail habituel soleil, plage et palmiers; et on en prend plein les yeux!
Il y en a pour tous les goûts, aussi bien pour les sportifs que pour les accros du farniente ou les aficionados des visites culturo-instructives. Impossible donc de s’embêter!

Guadeloupemontage réalisé sur Canva

En vrac, qu’est-ce qu’on a vu?

Beaucoup de plages de sable fin, de sable « noir », de mer d’huile, de mer aux vagues violentes, sauvages, touristiques… Bref, là aussi, tous les styles sont dispos. La plus belle? Mon cœur balance entre la plage du Souffleur ou celle de la Caravelle. La plage de la Caravelle est celle du Club Med, accessible au public; mais elle est tellement clean comparée à toutes les autres, qu’elle en a l’air irréelle; et par « clean » j’entends dénuée de la moindre petite algue (alors que la plage juste à côté en a), pas de caillou, pas de quoi que ce soit en fait. Donc y a un pti côté non-naturel, mais là j’avoue je chipote, car l’endroit est superbe.
La plage du Souffleur est splendide, la mer y était complètement calme quand nous y étions et vraiment trop joli, avec un pti côté sauvage tout de même… splendide.
Et dans le genre « jolies plages de carte postale », vous avez également la plage des Raisins Clairs, celle de Bois Jolan ou encore Anse à la Gourde. Tout ça situé du côté droit, sur Grande-Terre.

A voir également, l’extrémité droite de Grande-Terre, appelée la Pointe des Châteaux. Les vagues viennent s’écraser sur les rochers pendant qu’on admire la vue. Possibilité de monter au « sommet » via quelques escaliers; bon sous la chaleur, c’est tout de même un petit effort, mais franchement rien d’insurmontable (et notez que je ne suis pas sportive pour un sous). A faire, la vue au sommet vaut la peine.

Les amoureux du surf peuvent se rendre au Moule, pour le kite-surf on en a vu beaucoup à la Caravelle et sinon, beaucoup de pratique du paddle un peu partout. Pour la plongée, c’est plutôt sur Basse-Terre. Certains parmi nous en on fait au Nord de Sainte Rose, mais on été déçu. Apparemment, un bon spot est à la plage de Malendure, autour de l’ilet pigeon.

Le côté gauche, Basse-Terre, est plus tropical et sauvage. Entre le volcan la Soufrière, la nature luxuriante, les plages de sable « noir », les pluies diluviennes; c’est vraiment autre chose que Grande-Terre.
On y a vu la cascade aux écrevisses, le parc zoologique des Mamelles, le jardin botanique de Deshaies (je sais pas combien de fois on s’est excalmé « oh c’est joli! ») et la plage de Deshaies, la plage de Bouillante ainsi que celle de Malendure, la Mangrove, l’îlet Caret, l’île aux oiseaux et l’allée Dumanoir.
On a bien essayé aussi de voir les cascades du Carbet et on voulait également voir jusqu’où on pouvait arriver du volcan; mais les pluies diluviennes ont eu raison de nous… si si,vous avez bien lu, pluies et diluviennes! Sans rire, c’était vraiment impressionnant! D’ailleurs le guide du Routard parle d’endroit record du monde au pluviomètre! C’est pas faute de l’avoir lu, mais on s’attend pas à ça quand même quand on part sous un grand grand soleil à 8h30 déjà… mais donc, comme le conseille le guide, et j’insiste, checkez la météo avant de partir!! Les pluies étaient telles que le niveau de l’eau avait déjà monté au bout d’une heure et il n’était plus possible de s’approcher des environs de la cascade! Du coup, on a même pas tenté le volcan. On a essayé de voir les plages, mais la pluie nous suivait; d’ailleurs la moitié s’est choppé la crève pendant cette journée ^^

On a raté la visite d’une distillerie… le temps ça passe trop vite et une distillerie c’est potentiellement fermé les WE, autant le savoir! Vous pouvez également visiter les plantations de banane ou de cacao si l’envie vous dit.

voyage en Guadeloupemontage réalisé sur Canva

Qu’est-ce qu’on teste en Guadeloupe ?

Culinairement, vous allez être confronté à un large choix! Entre les poissons, les fruits et légumes locaux, les préparations, les épices et forcément les rhums; faut s’y mettre dés le premier jour ^^

Mes coups de cœur : les acras de morue, c’est-à-dire des beignets de poissons, pas light, mais goutu; le gratin de christophine, espèce de légume entre la pomme de terre et une courge; le crabe farci; la confiture de goyave et le jus de goyave; le sucre à coco, attention c’est addictif!, le poulet colombo et les planteurs, rhum allongé au jus plus facile à boire que le t-punch qui apparemment est plus sec.
Je n’ai pas eu l’occasion, mais la grande spécialité c’est la langoustine, appelé ouassou là-bas. Vivement conseillé tout de même.

De notre côté, on est pas très porté alcool, donc on se contentait d’un pti planteur en apéro; mais si vous appréciez, sachez qu’ils font du rhum à tous les arômes.

Vous apprécierez aussi les sorbets locaux. Ils sont préparés artisanalement dans des grosses sorbetières et vendus près des plages ou autres endroits courrus dans des petis stands très typiques. On vous le sert agrémenté de « ma chérie » ^^. Le standard c’est coco,mais je préfère de loin l’exotique (mélange de fruits locaux). A tester un peu partout sur l’île car l’un ne ressemble pas à l’autre.

Les bokits et les agoulous. Les bokits, c’est le durum de l’île. C’est une pâte levée qu’on fait frire, puis l’espèce de « pita » qui en résulte est égoûtée et coupée tel un pain pita pour être ensuite remplie. J’ai testé celui à la morue, mais c’était beaucoup trop salé!! Je le déconseille. Les autres avaient pris poulet ou américain (viande et frites) et ont vraiment bien bien aimé. Les agoulous, ce sont des espèces hamburgers fait de pain brioché maison (d’après ce que j’ai pu lire). C’est plus light que le bokit, mais plus grand, donc faut une grosse faim.

Qu’est-ce qu’on ramène de Karukéra?

Karukéra, ça veut dire l’île aux belles eaux en langue caraïbe; c’était le nom de l’île avant que Christophe Colomb ne passe par là.

Souvenirs de Guadeloupemontage réalisé sur Canva

Bon, laissez un peu de place dans votre valise pour le retour, car les bouteilles de rhum c’est pas léger léger 😉 A côté de ça, vous trouverez toute une gamme de confiture en grande surface qui ne fait que des goûts exotiques. J’ai donc ramener une confiture à la goyave ainsi qu’une à la coco-ananas que je dois encore tester.

J’ai également ramené des épices colombo, vendu en supermarché tout de même bien moins cher que sur les marchés, par contre les étales vous proposeront plus de choix originaux. J’y ai choisi le caramel grillade ou caramel épicé; du sucre de canne avec du paprika et des oignons… j’ai hâte de tester ça! Il existe beaucoup de choix à découvrir et à tester en fonction de vos goûts. Le plus typique est peut-être la sauce chien, qui malgré le nom n’a rien à voir avec nos amis les bêbêtes; et ce compose principalement d’oignons et de piments.

On trouve également du chocolat, donc du chocolat au lait à la mangue; spécial mais bon; mais j’ai largement préféré le chocolat noir aux éclats de citron ! J’ai pris aussi du sucre de canne et forcément du rhum, mais pour offrir (comme ça vous savez tout en plus ^^).

Et pour finir avec des p’tites choses autre qu’alimentaire, j’ai ramené des bagues, une pic à cheveux, un chapeau, des savons, un paréo, un support en noix de coco (un peu kitchounet, mais que celle ou celui qui n’a jamais rien ramener de kitch de vacances me jette la première noix de coco), des cartes postales et un petit livre sur la Guadeloupe car les photos perso c’est génial, mais les photos officielles c’est bien aussi et ça offre différentes vues. Et of course, un traditionnel petit aimant pour le frigo!

Voilà voilà. J’espère vous avoir donné envie de vacances en Guadeloupe 😉
Racontez moi si vous y aller ;-))) !

9 réflexions au sujet de « Voyage voyage… la Guadeloupe »

  1. Ping : Moment lecture avec le magnifique Gatsby | Les histoires à Soso

  2. Angelique

    Moi j’ai adore aussi !
    J’ai ramené des épices , de toutes sortes et surtout le caramel grillades ! J’en ai offert et on m’en redemande!!! Du sucre de canne ,du rhum bien sûr!!!! Du tissu madras, de la vanille un peu.

    Répondre
    1. monique

      bonjour j ai ramene aussi du caramel grillades mais je ne sais plus comment l utiliser ! pouvez vous m aider ?

      Répondre
    2. MALBURET

      BONSOIR
      POURRIEZ VOUS ME DIRE EN QUOI CONSISTE LE CARAMEL GRILLADE?
      SI ON LE TROUVE EN METROPOLE
      MERCI PAR AVANCE DE VOTRE REPONSE
      CAROLE

      Répondre
      1. La Soso Auteur de l’article

        C’est un mélande d’épices sucré-salé si je me souviens bien (ça remonte déjà là).
        Aucune idée si on en trouve ailleurs, je n’ai jamais cherché

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *